Lobster

L’industrie des pêches dans l’Atlantique a grandement souffert de l’effondrement des stocks de morue au début des années 1990. Après la disparition de cette lucrative ressource, l’activité économique s’est recentrée sur la deuxième espèce la plus rentable : le homard. Le gouvernement a tout mis en œuvre pour que les pêcheurs puissent tirer un revenu de cette pêche et réduire leurs coûts d’exploitation, sans se soucier pour autant de la conservation et de la viabilité de la ressource. Les volumes débarqués ont augmenté rapidement, se traduisant en 2007 par des recettes d’un milliard de dollars par année et quelque 27 000 emplois. Toute cette activité exerce une pression énorme sur la population de homard et compromet sa viabilité.

L’une des grandes difficultés en matière de gestion durable de la pêche au homard réside dans l’insuffisance de données sur les populations. Certains signes donnent à penser qu’on les exploite trop intensément. En particulier, on capture un nombre démesuré de femelles immatures (même si les règlements actuels l’autorisent), ce qui nuit à la reproduction de l’espèce. Cette façon d’ignorer les principes de la biologie et d’augmenter continuellement les quotas fait étrangement penser aux dernières années de la pêche à la morue. Pour déterminer si la pêche actuelle est viable, il faudrait approfondir l’étude des populations, suivre leur évolution et modéliser leur capacité de reproduction. Jusqu’ici, rien n’indique que le gouvernement considère qu’il s’agit d’une priorité élevée.

Un resserrement des contrôles exercés sur les pêcheurs est nécessaire pour garantir la viabilité de la pêche au homard. Cela requiert des données, des discussions, du courage et une volonté ferme. Pour disposer de l’information nécessaire et maintenir de bonnes relations avec les pêcheurs, le gouvernement devra s’appuyer sur les employés du MPO, s’il veut avoir la moindre chance d’orienter le secteur vers un avenir durable.

Il faut continuer à exercer des pressions sur les élus et les décisionnaires afin de prendre sans délai les mesures à court terme qui mèneront un jour à la réussite.

Votez pour l’enjeu qui vous semble le plus important en matière de gestion des pêches au Canada.

février 21, 2014 •
Cette vidéo explique tout ...Damsels in Distress from Sharptail Media on Vimeo. 
S'abonner à