La protection de l’habitat du poisson menacée par les conservateurs

Afin de faciliter le passage d’un pipeline en Colombie-Britannique, le gouvernement conservateur compte éliminer toutes les références à la protection de l’habitat dans la Loi sur les pêches.

La modification de l’article  35 de la Loi sur les pêches vise à supprimer toutes les occurrences de l’expression «  habitat du poisson  » et d’y substituer un libellé se bornant à interdire les activités qui mettent en péril les espèces «  ayant une valeur économique, culturelle et écologique  ».

L’article  35 a été adopté par le Parlement en 1976 pour protéger l’habitat des poissons contre la pollution et l’impact des activités humaines. Éliminer toute référence à la «  protection de l’habitat  » sera dévastateur pour l’écosystème, l’économie et les collectivités. C’est d’ailleurs ce que l’on a observé à la suite d’une déréglementation dans le secteur des pêches.

L’AFPC et le STE surveilleront de près la situation. Ils intensifieront aussi leurs pressions pour que le gouvernement s’engage à protéger activement l’environnement, les stocks de poissons et les autres richesses naturelles que nous lèguerons aux générations futures.

Les membres et le grand public peuvent agir dès maintenant pour protéger l’intégrité de la Loi sur les pêches, en signant la lettre adressée au premier ministre et au ministre des Pêches et Océans, Keith Ashfield.